5 erreurs à éviter (que tout le monde fait) quand on achète un vélo d’occasion

Trouver son vélo d’occasion sur le web, c’est souvent la jungle. Beaucoup de sites, beaucoup d’annonces, une qualité pas toujours au rendez-vous et des déceptions à la clé. Sur Saikle.fr, on ne garde que les meilleurs artisans et les meilleurs vélos d’occasion restaurés : ça vous facilite la tâche. Mais parce qu’on ne peut pas choisir le vélo idéal à votre place, vous avez aussi un rôle à jouer 😊 C'est parti pour les 5 erreurs - très communes - à éviter pour être sûr-e de trouver le vélo d’occasion idéal.

1.    Oublier de se poser la question : « à quoi va servir mon vélo ? »


On le dit souvent, la valeur d’un vélo c’est la valeur d’un service qu’il vous rend. Vous allez l’utiliser pour vos trajets quotidiens en ville ? Pour des sorties sur route le weekend ? Pour attaquer des chemins plus escarpés à la campagne ? Les trois à la fois ?

Beaucoup de vélos peuvent convenir à un usage en ville. Si vous privilégiez le confort et la posture droite, allez vers un vélo de ville. Si vous privilégiez la légèreté et la rapidité pour aller plus vite d’un point A à un point B, allez vers un vélo de course. Il vous demandera un peu d’adaptation de posture les premiers jours, mais vous ne le regretterez pas. Si vous allez vers des chemins plus escarpés à la campagne, préférez les VTT, VTC ou Gravel. Leurs larges sections de roue, leur groupe et leur géométrie vous rendront mieux service. Les VTC et VTT peuvent aussi être adaptés en ville, à condition que vous ne privilégiez ni la vitesse ni la légèreté, mais plutôt le confort de roues larges (pour les pavés par exemple) et la polyvalence (trajets quotidiens et chemins escarpés le weekend). Découvrez notre article pour vous aider à mieux choisir votre type de vélo.


2.    Ne pas penser au « stockage » du vélo


Ou allez-vous laisser votre vélo, dans votre appartement en étage ? Dans ce cas, privilégiez la légèreté du vélo pour le porter vous-même dans vos escaliers. Un vélo de plus de 13 kgs vous posera problème si vous devez le monter en étages tous les jours, et finira par vous décourager de l’utiliser régulièrement. Si vous avez un garage de plein pied, un poids plus important vous posera moins de soucis.


3.    Préférer un vélo d’occasion « moche »


C’est la stratégie de beaucoup de cyclistes : acheter un vélo considéré comme « moche » pour éviter le vol. Bon, d’abord, tout ça est subjectif. Et puis rien ne prouve qu’un vélo « moche » a moins de risques d’être volé qu’un vélo que vous apprécierez aussi pour ses lignes et ses couleurs. Pour réduire les risques de vol, gardez surtout ces quelques bonnes pratiques. Faire du vélo, c’est aussi s’attacher à sa monture, en être fier : c’est ce qui vous donnera envie d’en faire plus souvent et d’en prendre soin sur le long terme.


4.    Ne pas vérifier la taille en ligne, puis la posture lors de l’essai


Les tailles de vélos, ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Entre les tailles de cadre, les différentes mesures qui changent en fonction des marques et des époques… Sur Saikle.fr, c’est plus simple : entrez votre taille, seuls les vélos qui vous vont apparaitront dans vos recherches. Mais la taille de votre vélo d’occasion n’est pas qu’une question de dimensions, c’est aussi une question de feeling et d’adaptation à votre morphologie. Lors de l’essai, n’hésitez pas à demander à votre vendeur d’ajuster les différents réglages (selle, potence, guidon…) à vos mensurations, pour un vélo qui réduira les risques de mauvaise posture et sur lequel vous vous sentirez 100% confortable.


selective focus photo of bicycle part


5.    Oublier de vérifier la mécanique en détail lors de l’essai


Vous avez trouvé un vélo d’occasion qui vous plait, qui colle à votre usage et à votre taille. Génial, vous avez fait une grande partie du chemin vers le vélo idéal. Reste à vérifier dans le détail que le vélo n’a aucun problème lors de l’essai. Avec Saikle, les artisans et leurs opérations de restaurations réduisent considérablement les risques de problèmes mécaniques et de vice-cachés les plus courants, mais malgré tout pensez à tester :


1.    Le freinage. Il ne doit pas être trop « relâche » ni trop « tendu », le vendeur pourra effectuer les bons réglages pour un freinage qui vous conviendra parfaitement.

2.    Le passage de vitesses et plateaux. Pensez à les tester ! Les vitesses et plateaux doivent passer de façon fluide, dans un sens comme dans l’autre, et à plusieurs reprises. Sur les modèles les plus anciens, certaines précautions doivent être prises. Demandez au vendeur comment bien passer les vitesses et plateaux pour votre modèle de vélo d’occasion.

3.    Les roulements/le pédalier. Lors de l’essai, demandez à rouler sur quelques dizaines de mètres, le mouvement du pédalier doit être fluide et ne pas faire de bruit suspect lorsque vous pédalez. La propreté du pédalier est aussi une bonne indication du soin apporté par le vendeur à sa vérification et à sa restauration si nécessaire.

4.    La câblerie. Les câbles et gaines (transmission et freinage) doivent être en excellent état. Inspectez-les et signalez au vendeur tout défaut suspect.

5.    L’état des roues. les pneus peuvent ne pas être parfaitement neufs et vous servir encore longtemps, mais ils doivent impérativement ne pas être « craquelés ». Un pneu qui a l’air « sec » et présente des craquelures est un pneu en fin de vie, parfois dangereux. Vérifiez également que votre roue comporte tous ses rayons, et qu’elle reste bien alignée sans « jeu » lorsque vous pédalez.


Voilà ! Nous aurions pu creuser encore les différents sujets, et ce mini-guide sera bientôt adapté aux différents types de vélos. Mais vous avez déjà un kit qui vous permettra d’éviter les erreurs les plus communes lorsque vous choisirez votre vélo d’occasion restauré. Et n’oubliez pas, le vélo c’est de la mécanique, c’est un service rendu, mais c’est aussi et surtout beaucoup de plaisir, en ville comme ailleurs. Alors laissez aussi parler votre intuition et votre "coup de coeur". Bon choix et longue vie à votre vélo d’occasion sur Saikle.fr !

🔧️ Publié le 12 octobre 2021

Le vélo idéal ? Il est peut-être ici