Vélo neuf, vélo d’occasion : comment éviter le vol ?

Pratique, écologique, économique et respectueux des distanciations sociales, neuf, d'occasion ou restauré, le vélo s’impose désormais comme un moyen de déplacement sûr, agréable et fiable dans l’hexagone, et son utilisation en ville explose littéralement. Néanmoins, beaucoup hésitent encore à acheter un vélo qui leur convienne voire hésitent à s'équiper tout court en raison du vol, qui reste un fléau dans les grandes agglomérations. En attendant que les pouvoirs publics s'emparent plus sérieusement encore du sujet, voilà quelques conseils simples pour éviter le vol de votre (futur ?) compagnon.

Le fléau du cycliste : le vol de bicyclette


On a tous en tête des récits de vol de vélo. Récemment, la série "Biclou" lancée par Le Parisien a réalisé un épisode dans lequel un vélo d'occasion a été exposé à la vue de tous, avec un antivol bon marché quelques heures dans un quartier connu de la capitale: La série Biclou du Parisien


Il n'a fallu que quelques heures pour qu'un voleur n'apparaisse et ne coupe l'antivol, enfourche le vélo et ne file dans les rues parisiennes, sous l'oeil d'une caméra cachée. Rien qu'à Paris, la préfecture de police recensait plus de 4600 vols en 2018.


Ces statistiques commencent à dater et avec l’essor du vélo ces dernières années, et sans compter les plaintes non déposées, ces chiffres sont aujourd'hui sans doute bien plus importants. Le blog de vélo spécialisé Velook a mis en lignes une série d'infographies très parlantes sur les statistiques de vol de vélo en France : Le blog spécialisé Velook


On comprend donc aisément que l’achat d’un deux roues puisse en dissuader certain-es. Mais pas de panique, il existe une séries de bonnes pratiques à mettre en place dès vos premières sorties à vélo pour dissuader les voleurs d'opérer et vous protéger des causes de vol les plus courantes.


Ne jamais, jamais laisser son vélo seul sans une bonne attache


Ne jamais laisser son vélo sans attache est primordial même si c’est pour faire une course durant quelques minutes car de nombreux vols se déroulent en quelques secondes et en pleine journée. Lorsque vous attachez votre bicyclette, essayer d’attacher le cadre avec la roue arrière à votre point fixe. Si la roue arrière est difficile à attraper avec le cadre, utilisez la roue avant. Enfin, veillez à attacher votre vélo à un support bien ancré au sol ! Sinon il suffirait au voleur de le soulever suffisamment fort pour qu'il puisse repartir avec votre vélo sans sortir aucune disqueuse.


Avoir un bon antivol


L’antivol recommandé est bien entendu l’antivol en U. Et plus il gros plus il est costaud ! Evitez à tout prix les antivols de type câble ou les chaines qui ne résisteront pas plus de quelques secondes à un voleur équipé d’une simple pince Monseigneur. Vous pouvez, si vous n'avez pas peur d'alourdir vos effets personnels, doubler les antivols pour en positionner un sur chaque roue (en n'oubliant pas d'attraper le cadre du vélo au passage). Il est également possible d'acheter des antivols plus léger en complément de l'antivol en U pour protéger certaines pièces/certains équipements du vélo et doubler la protection de l'antivol. Le principe est simple : plus votre vélo est protégé, plus il dissuadera le voleur d'opérer. La FUB (Fédération des usagers de la bicyclette) réalise des tests d’antivols, afin que les utilisateurs puissent faire le meilleur choix d’antivol possible en fonction de divers critères (prix, robustesse, etc.): Fédération française des usagers de la bicyclette


Rendre votre vélo traçable


Il existe un système d’immatriculation des vélos ! Lorsqu'il est immatriculé il devient automatiquement répertorié et si vous signalez un vol, votre signalement sera communiqué à une plateforme nationale accessible aux forces de l’ordre. Différentes méthodes sont disponibles : la gravure, l’impression sur cadre ou un autocollant haute-résistance. Le Bicycode, système proposé par la FUB, déclare un pourcentage de retour de 40%.


Un dispositif amélioré d'immatriculation est devenu obligatoire le 1er Janvier 2021 pour les vélos neufs et le deviendra sur les vélos d’occasion au 1er Janvier 2022. Enfin il existe des systèmes technologiques, permettant de renforcer la sécurité comme un traceur capable de déclencher une alarme si un mouvement suspect est effectué autour du vélo ou encore de bloquer les roues du vélo au cas où un voleur en forcerait l'utilisation. Sachez tout de même que rien ne remplace votre vigilance et une bonne attache avec des antivols de qualité.

🔧️ Publié le 20 mars 2021

Gardez un oeil sur notre sélection de vélos restaurés