8 choses à savoir avant d'acheter son vélo électrique

8 choses à savoir avant d'acheter son vélo électrique

Entre une offre toujours plus fournie et des prix qui peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros, se lancer dans l'obtention d'un vélo à assistance électrique n'est pas une chose aisée. On va tenter de vous lister une série de questions à se poser avant de se lancer.

Voici les 8 points importants à savoir avant l'achat d'un vélo à assistance électrique.


1 - Savoir si le VAE correspond à notre usage


L'usage au quotidien

On ne vous le dira jamais assez chez Saikle, posez vous d'abord cette première question simple : quel vélo correspond à mon usage ?

Si par exemple les déplacements qui vous allez effectuer se limitent à 3km par jour sur du plat et que vous êtes dans la force de l'âge, peut être que l'achat d'un vélo à assistance électrique de plusieurs centaines ou milliers d'euros bourré d'électronique n'est pas, dans votre cas, la meilleure des idées.

Pensez-y, le choix de la sobriété est un bon choix pour le portefeuille et pour la planète.


Le type de vélo électrique


Il y a ensuite le type de VAE et il en existe beaucoup : urbain type trajet vélotaf sans forcer, urbain un peu plus sportif, VAE sport pour aller sur les chemins etc.

Déterminez en amont quel sera le trajet pour lequel vous aller le plus utiliser votre deux roues et essayez ensuite d'imaginer les trajets secondaires pour lequel il pourra vous être utile.


2 - Connaître son niveau de vélo


« Le vélo c'est comme le vélo, ça s'oublie pas » 😄

Maintenant il faut voir si on est à l'aise ou non sur un vélo. Presque tout le monde sait faire du vélo, mais après plusieurs (dizaines) années à ne pas pratiquer, le fait de se remettre en selle ne met pas toujours en confiance.

Si on ajoute à ça l'environnement urbain très gourmand en attention, refaire du vélo pour les trajets du quotidien peut s'avérer anxiogène les premiers temps.

Le VAE est aussi différent d'un vélo classique et procure des sensations à mi-chemin entre un vélo musculaire et une mobilette. Si on a l'impression d'être sur un vélo normal lors de la pratique au quotidien, la vitesse qu'il est possible d'atteindre avec est bien plus importante.

La meilleure des choses à faire avant de se lancer tête baissée dans l'achat d'un vélo à assistance électrique, c'est de recommencer à faire du vélo d'abord sur un vélo musculaire classique pour que les bases de la conduite reviennent et pour bien comprendre les codes du déplacement à vélo en ville.


3 - Le moteur du vélo électrique et l'assistance


Différents types de moteurs pour différents usages


Vous savez quel type de VAE vous correspond et vous n'avez plus peur de partir rider dans le jungle urbaine ? Maintenant il faut se poser la question du moteur, et ils ne sont pas tous les mêmes. Choisir un bon ou un moins bon moteur aura clairement des conséquence sur votre pratique du VAE au quotidien.

Et même dans la catégorie des moteurs haut de gamme, ils ne font pas tous la même chose. Les moteurs Bosch par exemple vont beaucoup vous accompagner et vous n'aurez pas beaucoup d'efforts à faire lors de vos déplacements. A l'inverse les moteurs utilisés sur les vélos Canyon plus léger et favorisant une pratique centrée sur l'effort, vont vous rapprocher d'une conduite musculaire et vont diminuer le poids total de votre vélo.

L'emplacement du moteur est également important puisqu'un moteur situé sur le pédalier augmentera le feeling global que vous aurez avec votre vélo et donnera une sensation plus proche du vélo classique. Les moteurs situés sur les roues donneront plutôt une sensation qui se rapproche de la mobilette, avec un léger décalage entre le coup de pédale et le déclenchement du moteur.


L'assistance du vélo électrique

Dans la même lignée de ce qui a été dit sur les moteurs, le type d'assistance se choisi en fonction des besoins. Une grosse assistance avec un mode turbo vous permettra de vous déplacer sans aucun effort alors que sur les vélos un peu plus entrée de gamme, le mode turbo ne sera pas aussi puissant et vous devrez surement continuer de pédaler un peu, notamment dans les montées.


4 - Le prix du vélo


Spoiler alerte : un VAE cher n'est pas forcément synonyme de qualité. Il existe des disparité énormes entre les marques et quelques centaines d'euros en plus peuvent parfois faire une vraie différence.

Attention au belles promesses de certaines marques qui vont vous vendre des vélos moyens mais bourré de gadget électroniques, ce qui va faire augmenter substantiellement la facture pour parfois pas grand chose. Basez vous plutôt sur la qualité des composants et des marques de pièces qui constituent votre vélo, et en priorité du moteur.

N'hésitez pas à regarder des tests sur internet et appliquer les conseils précédents pour faire le bon choix qui rentrera dans votre enveloppe budgétaire.



5 - La batterie


L'autonomie de la batterie

Vérifiez bien l'autonomie de votre batterie et si celle-ci suffit à faire au minimum le trajet quotidien pour lequel vous voulez acheter ce vélo. Si vous le pouvez, essayez ensuite de trouver des tests qui concerne la batterie pour savoir si celle-ci ne s'épuise pas trop vite à force des chargements et déchargements.


Batterie amovible ou fixe ?

Beaucoup de vélo possèdent maintenant une batterie amovible, mais ce n'est pas le cas de tous. Un vélo à batterie amovible sera beaucoup facile à recharger qu'un vélo à batterie fixe. Si vous laissez votre vélo dans votre garage sans prise et que la batterie reste fixée sur le vélo, il est impossible de la recharger.


6 - La réparabilité du vélo


Le vélo c'est avant tout de la mécanique et sur cette partie la n'importe quel vélociste devrait être en capacité d'aider en cas de pépin sur le deux roues. Mais aujourd'hui les vélos électriques embarquent de plus en plus d'électronique, et c'est là que le bas blesse. Lors de l'achat, n'hésitez pas à demander où il est possible de réparer son vélo en cas de pépin, car tous les réparateurs vélo ne sauront pas vous aider si l'électronique est trop présente sur le vélo. Si en plus la seule solution est une réparation via un service SAV qui nécessite un envoie du vélo, ça risque de prendre pas mal de temps, d'autant plus dans un contexte de pénurie de pièces souvent fabriquées à l'autre bout du monde.


7 - La position sur le vélo


Comme pour les vélos musculaires classiques, la position sur le vélo est importante et sera liée essentiellement à la forme du cadre, au cintre et au guidon de votre vélo.

Les vélo types ville auront un cadre ouvert qui permettra une plus grande facilité pour monter sur le vélo (pas besoin d'enjamber la barre latérale) et donneront une assise plus confortable.

Les vélos un peu plus sport eux, nécessiteront une position plus inclinée pour plus de vitesse et d'agilité lors de la conduite.


8 - Le poids du vélo électrique


Vous n'allez pas penser votre achat de vélo de la même manière si vous avez 5 étages à monter à pied pour rentrer votre vélo, si vous avez un ascenseur ou si vous pouvez le laisser en bas d'un immeuble. Le poids du vélo devient alors important et un vélo électrique oscille entre 15kg pour les plus légers et 25kg pour les plus lourds.

La plupart des VAE sont lourds, alors ne négligez pas cet aspect. Les vélos électriques pliables peuvent être une bonne alternative si vous devez transporter votre vélo, par exemple en montant / descendant des escaliers.


On espère avoir répondu à vos interrogations sur le sujet et si vous suivez ces quelques conseils vous devriez avoir une meilleure idée de comment appréhender l'achat d'un VAE.

🔧️ Publié le 29 octobre 2022

Envie d'un VAE (ou pas) ?