Saikle, c’est nouveau. Mais c’est quoi?

Welcome in ! Nous c’est Saikle. On aura le temps d’apprendre à se connaître, mais on peut déjà vous dire pourquoi on propose ce tout nouveau service pour vendre et acheter des vélos d'occasion restaurés. Pas n’importe lesquels, pas n’importe comment.

Saikle c’est une équipe de passionnés qui aime les beaux vélos et passer du temps à chiner ceux qui ont déjà eu une vie avant: les vélos de seconde main, beaux et bien conçus à l’origine, vintage ou pas. Problème : vendre ou acheter ces vélos aujourd’hui, c’est (très) compliqué.


On l’a vécu nous-mêmes et pas qu’une fois : les sites, et notamment les sites de petites annonces gratuites, proposent tout et n’importe quoi. La quantité prime sur la qualité et rien n’est proposé pour faciliter la recherche, ni sécuriser l’échange. Après tout, c’est normal: la plupart de ces sites sont généralistes et se contentent de proposer des vélos comme ils proposent des poussettes ou des micro-ondes d’occasion. On ne compte plus les fois on a dû se rendre à l’autre bout de la ville avec de grosses sommes d’argent liquide en poche, pour se rendre compte une fois devant le vélo que les vitesses ne passaient pas, que la peinture du cadre n’avait absolument rien à voir avec la photo, ou que le vendeur décidait au dernier moment de nous laisser repartir avec une autre selle que la belle Brooks spécifiée dans l’annonce. On pense pouvoir y faire des bonnes affaires, mais l'expérience peut vitre devenir un vrai cauchemar.


Le beau Bianchi de Jean (notre co-fondateur) acheté sur un site de petites annonces: 100 euros de réparation pour deux vices cachés avant de pouvoir rider sereinement dans les rues de Paris.


Le résultat: choisir le vélo de seconde main aujourd’hui, c’est souvent un choix par défaut: un vélo d’occasion pas cher (c’est souvent sa seule «qualité») qui on l’espère «fera le taf».


Pourtant, le vélo est un objet qui a une durée de vie presque infinie et qui, bien entretenu, n’a rien à envier à un vélo neuf. Chez Saikle on pense même l’inverse: chargé de ses vies d’avant, un beau vélo de seconde main a à nos yeux une valeur particulière.


Sans parler des ressources qu’on économise à la planète quand on choisit d’offrir une seconde vie à un beau vélo chiné à côté de chez soi plutôt que d’en acheter un neuf, parfois produit on ne sait où ni comment et transporté depuis l’autre bout du monde.


Dépité après 1 mois de recherches, j’ai fini par monter mon propre vélo, dans mon salon, avec des pièces de seconde main chinées ça et là.


Alors on a rêvé d’un site où on ne garderait que le plaisir de la recherche, de la vente ou de l’acquisition d’une monture de seconde-main, sans annonces farfelues ni arnaques. Un site qui saurait mettre en valeur ces objets magnifiques, leur histoire et ce qu’ils ont à nous offrir. Qui choisit et sélectionne les meilleurs pour nous faciliter la vie et sécurise la transaction à 100%: qu’on soit vendeur ou acheteur, choisir le vélo de seconde main ne devrait pas être un risque.


C’est le début de l’aventure Saikle. Une aventure qui ne se fera pas sans la communauté des passionnés de vélo, novices ou aguerris, acheteurs ou vendeurs, urbains ou pas. Une communauté idéale pour qui aime le vélo ou apprendra à l’aimer. Ce site, on est en train de le fabriquer et cette communauté, on va tout faire pour la construire avec vous.

🔧️ Publié le 20 mars 2021

Découvrez les vélos restaurés sur Saikle.fr :