A Paris, le vélo trace sa route

Omniprésent dans nos villes, le vélo à Paris devient un des moyens de transport les plus plébiscité par les habitants et les pouvoirs publics. Anne Hidalgo avait même promis de faire de Paris une ville 100% vélo. Même si ce chiffre peut paraître un peu exagéré voire même utopique, il est certain que d’énormes progrès allant dans ce sens ont été déjà faits. Il y a encore quelques années, le vélo à Paris était l’apanage de mecs en tenues de combat déguisés en Bernard Hinault, avec leur casque, gilet et brassard réfléchissants parcourant les rues sur des vélos dont le commun des mortels ne pouvait soupçonner l'existence.

Et Paris lança le plan vélo


Mais ça c’était avant. Il y a un peu plus de 5 ans le plan vélo fut adopté à l’unanimité par le conseil de Paris : un projet ambitieux pour faire de la capitale une référence mondiale en terme de circulation à vélo.

Les associations de cyclistes notent que tout n’est pas encore parfait, mais force est de constater que les choses avancent dans la bonne direction.


Carte de l’Observatoire du plan vélo réalisée par l’association Paris en selle.


Un énorme réseau de pistes cyclables (Le Réseau express vélo ) et pistes cyclables bidirectionnelles a été mis en place afin de relier les bordures de Paris vers son centre.

Début 2020, un peu plus de 55% des pistes cyclables promises avaient été réalisées. Si le chantier prend plus de temps que prévu, ses avancées ont fait bondir l’utilisation du vélo dans la capitale avec une hausse de 50%.


Autre changement promis : les rues à 30km/h. Les rues de quartier et les axes secondaires doivent passer à 30km/h afin d’en faciliter l’accès aux vélos et permettre la mise en place de pistes cyclables à contre sens. Sur ce point les associations de cyclistes notent encore des avancées certaines même si nous sommes encore loin du 100% de la promesse électorale.


Enfin la question centrale du stationnement est également abordée dans ce plan car il est parfois compliqué (voir impossible) d’entreposer son vélo dans son appartement.

15000 arceaux ont été installés par la Mairie, une bouffée d’air pour les détenteurs d’un deux roues qui peuvent désormais attacher leur vélo dehors en journée l’esprit un peu plus tranquille. Garer son vélo la nuit reste néanmoins une source d’inquiétude, tant qu’il n’y aura pas de vrais abris sécurisés à l’épreuve des malfrats.



L’état aussi entre en piste en faveur du vélo


Au niveau national aussi on comprend l’importance de l’utilisation des mobilité douce comme moyen de déplacement à l’intérieur des villes et de nombreuses mesures ont vu le jour en ce sens.


Le coup de pouce vélo : une mesure qui a pris fin le 31 Mars 2021 et qui a connu un très large succès puisque qu’il était possible de bénéficier de 50€ d’aide pour faire remettre en état son vélo par l’un des réparateurs référencés.


Acheter un vélo électrique : une aide de 200€ a également été mise en place pour les personnes qui désireraient passer au vélo électrique.


Le travail à vélo : il est possible de bénéficier du ”forfait mobilité durables” pour se rendre sur son lieu de travail. Ce forfait est à demander auprès de son employeur et peut monter jusqu’à 400€ par an.


La lutte contre le vol : le vol reste un des fléaux des utilisateurs de vélos et beaucoup de mesures devraient être mises en place pour lutter contre. L’une d’elle est la mise en place d’abris à vélo sécurisés près des gares.


Paris a fait d’énormes progrès sur le développement des infrastructures pro-vélo et les mesures prises au niveau national ne font que confirmer la tendance.

On sait que le vélo a de nombreuses propriétés vertueuses (pour la santé, l’écologie ou encore l’encombrement en ville) et le vélo restauré à fortiori puisqu’il coûte 240g de CO2 en moins à notre planète par rapport à l’achat d’un vélo neuf.

Il est dommage de constater qu’encore aucune mesure d’aide n’ai été prise pour favoriser son achat. Mais si ce sujet vous préoccupe aussi vous pouvez découvrir notre super sélection de vélos restaurés !

🔧️ Publié le 21 avril 2021

3 vélos pour changer nos modes de déplacements :